Les Domaines Tatin - Nouvelles - Reve et raison

2014… le miracle des vendanges


Oui n’ayons pas peur des mots : c’est bien de miracle dont il faut parler…
Après un début de printemps précoce, suivi d’une saison fraîche et humide de mai à août, le soleil s’est enfin décidé à caresser nos raisins. Une superbe période de six semaines consécutives de beau temps aura permis de bien les faire mûrir ces sacrés raisins. Bien alimentée en eau, la vigne a produit de jolis grains. Et pour la première fois depuis 2010 nous obtenons une belle vendange en quantité et en qualité.
Des jus sucrés d’un potentiel de 12° au début des vendanges à la fin de septembre, nous passerons en octobre à des jus titrant plus de 13°5 sur nos vieilles vignes, tout en gardant un bel équilibre sur la fraîcheur. C’est un millésime très prometteur qui s’élève en cuve et en fût au cœur de cet hiver.

DOUBLE ARC-EN-CIEL SUR LE 2010 !


Double arc en ciel sur 2010

Déjà le temps des bilans à l’aube d’un siècle neuf.
Sur un plan général, les années 2000 n’ont pas tenu les promesses, ni répondu aux espérances nées avec ce nouveau millénaire. Mais reconnaissons qu’elles nous ont apporté de Beaux Vins.
Le cycle des années chaudes apparu avec les années 90 a favorisé une production de raisins sucrés et dotés de bonnes maturités.
2010 reste dans cette lignée, malgré un retour aux fondamentaux des saisons : hiver froid /printemps frais/ été chaud arrosé d’orages et belle arrière saison.

Raffles

Une vendange d’automne

Ainsi nous retrouvons les dates classiques des vendanges d’automne, entre le 23 septembre et le 9 octobre.
Les raisins atteignent une belle maturité et titrent entre 200 et 220 g de sucre par litre, soit un potentiel de 12/13 % vol.
La réflexion engagée cette dernière décennie sur la conduite du vignoble donne de bons résultats lors d’un été parsemé de pluies d’orages comme 2010. Les efforts réalisés pour maîtriser la vigueur des vignes, grâce notamment à un enherbement sur l’inter-rang et à des apports limités d’engrais, permettent de limiter la taille des grappes et les attaques de pourriture. Résultats : l’état sanitaire est globalement bon et les grappes de Sauvignon se drapent d’arômes riches en promesses pour ce nouveau millésime.

Un millésime précoce dans son affirmation

Vendangeurs deu dimanche 2010 L'équipe en vendanges








Et comme toujours lorsque la vendange est bonne, les moûts et les vins se révèlent agréables à déguster en cave tout au long de l’automne.
L’élevage des vins sur lies fines s’est poursuivi jusqu’en fin d’année pour donner dès décembre des vins nouveaux exprimant de bons arômes floraux /fruités.
Laisser leur encore quelques mois, le temps d’un collage et d’une filtration, un plongeon dans la bouteille avant d’atterrir dans vos verres.
Puis quelques grains de nos âmes mêlés aux raisins s’embarqueront dans nos bouteilles pour voguer à travers terres, villes et mers, pour relier les hommes dans le plaisir de vivre !

Maroussia Wilk-Tatin

A nouvelle décennie, nouvelle donne !

Maroussia, notre plus jeune fille âgée de 25 ans, nous a rejoint cette année au mois de septembre.
Une Demoiselle Tatin : bonne pioche pour les vendanges !
Elle a tout d’abord travaillé à l’accueil de la vendange à Maison Blanche, le chai de la Cave Romane, où nous vinifions nos Quincy.
Elle suit les vins avec Jean et participe à notre activité commerciale.
Technicienne en viticulture-œnologie, elle est ingénieur en agriculture diplômée de Purpan. Comme beaucoup de jeunes de cette génération mondialisée, elle a fait des stages en Californie, en Argentine et en Espagne. Le Berry est bien lui aussi un continent à redécouvrir !
Comme aime à dire Chantal, sa mère, je suis vigneronne de mère en fille, première génération !
Et bien voilà la seconde qui pointe…


VINTAGES : HIT PARADE

/// CONTOURS : le 2008 ///

On persiste et on signe ! Un millésime chatoyant de fruits et de gaieté !
Une dominante de fruits exotiques, portée en reine par une belle fraîcheur
Vrai pour les Ballandors.
Vrai pour la cuvée vieilles vignes du Tremblay.
Vrai pour la cuvée Sucellus qui sera en vente au printemps.
Sans doute un des plus beaux millésimes de la décennie.

/// CONTOURS : le 2009 ///

Un millésime qui a tenu ses promesses, à la différence du 2005 aujourd’hui sur la réserve.
Mêlant le floral et le fruité, c’est un millésime qui revient sur le classicisme pour les Ballandors.
Vrai aussi pour la cuvée Vin Noble du Tremblay, toutefois plus saline et minérale.
La cuvée Vieilles Vignes du Tremblay que nous découvrirons l’été prochain nous bluffe elle, avec ses arômes muscats !
Le Reuilly rouge, lui débarque avec ses fruits souples et gouleyants.
A noter que un quart de cette cuvée issue du vin de presse a été élevée en fûts de chêne de 4 ans, avant d’être assemblée avec son vin de goutte. Cela renforce les notes épicées de ce vin.

/// CONTOURS : LE 2010 ///

Un millésime d’affirmation précoce donc, à la différence du 2007 qui faisait encore danser les chèvres au printemps suivant !
Un bon équilibre entre fraîcheur et matière : des vins tendus comme aiment à dire les sommeliers actuellement.
Classique en entremêlant ses fleurs et ses fruits ?
Le printemps nous dira ça !

/// VERTICALE ///

En projet cette année : dix ans de cuvée Vieilles Vignes du Tremblay
Et dix ans de Sucellus.
On vous racontera !
Mais pour en avoir fait une petite en préliminaire, le Sucellus 2000 est à boire maintenant. Il percute sur les agrumes confits.
Le 2006 a une texture extraordinaire dans la finesse de son grain…


Cliquez sur les images pour les agrandir

REVE ET RAISON

2009 Une année meurt , un Millésime naît …

Il est temps de la re-saisir cette année enfuie... Encore une année chaude au final. Vous avez dit réchauffement ?
D’un hiver froid et sec, nous sommes passés à un printemps dont les pluies fournies ont accompagné le début de l’été. Puis d’août à octobre, ce beau temps sec, génial pour la maturation des raisins, et propice à l’émergence d’un beau Millésime.
Année chaude : cela fait cinq ans de suite que nous récoltons des raisins qui titrent un potentiel de 12 à 14 degrés. Chronique rare dans une vie de vigneron berrichon du centre loire, qui reste une région septentrionnale de culture de la vigne. Oui, mais des aléas toutefois.
Trois orages de grêle se succédent de mai à juillet : ils montent du sud ouest en chevauchant nos coteaux berrichons. Puis des attaques de mildiou, difficiles à contenir...
Au total notre vendange est réduite d’un tiers... mais nous avons du raisin et du beau raisin !

La nature n’est pas toujours tendre à ceux qui la travaille. Elle est même profondément indifférente à nous, malgré les rêves de ceux qui croient au retour dans le jardin d’Eden. Il n’y a pas que la Nature d’ailleurs. Le Marché avec ses mains aveugles peut être tout aussi indifférent aux hommes.

« Nos meilleurs vœux restent l’accomplissement des rêves impossibles, et la joie de rêves nouveaux ». Ce sont les meilleurs vœux reçus cette année de la part d’un ami journaliste, que nous vous transmettons à tous.

Rêver et Raisonner : Quel équilibre touver au cœur de cette spirale ?

> Rêver d’une nature préservée où l’on se glisse avec le plus d’intelligence possible, avec les moyens que nous donnent nos connaissances.
> Rêver d’une économie où les raisons humaines puissent s’imposer aux mains aveugles et aux cupidités infinies, sans être avilis par des bureaucraties mortifères.

Que 2010 nous permette de progresser dans cette spirale du rêve et de la raison !
Et laissons les rêves embrasser la raison sans la perdre !


NOS DERNIERS MILLESIMES

Il en faut du temps pour percevoir les contour d’un millésime.
Premières intuitions dès l’automne, lors des fermentations ; mais c’est à la sortie de l’hiver suivant qu’arômes et saveurs s’expriment. Vins de printemps ? Pas que ça, plus que ça !
Il faut bien aborder l’été suivant pour que ce vin nouveau confirme ses identités.
Cela, d’autant qu’on aura plus travaillé nos vins, avec des macérations sur les raisins, avec de longs élevages sur lies et des remontages.

Quand à nos cuvées vieilles vignes, il leur faudra encore quelques mois supplémentaires à ces coquettes !
C’est ainsi que nous élaborons des Vins qui arrivent à la plénitude de leur bouquet entre deux et trois ans. Cette matière fruitée et florale vient ainsi tempérer les ardeurs fougueuses du sauvignon.

/// Contours : le 2007 ///

Un millésime vif et droit, nimbé d’un voile floral, non dépourvu de droiture et d’austérité.

/// Contours : le 2008 ///

Un Millésime chatoyant de fruits et de gaieté.
Toutes nos cuvées sont disponibles, sauf le Sucellus dont la cuvée va nécessiter encore un an d’assemblage.

/// Contours : le 2009 ///

Un millésime concentré, plein de rondeur non dépourvues de fraicheur.
Aura-t-on la même explosion de fruit qu’en 2008 ?
Á goûter au fil des jours !

/// Verticale ///

Bonne Surprise...
Lors de ces dégustations verticales sur nos quinze derniers millésimes, réalisées avec des amis des clubs de dégustation de notre région : Les Quincy évoluent bien dans le temps.



Référencement Gratuit

LES DOMAINES TATIN - Chantal Wilk et Jean Tatin - Le Tremblay 18120 Brinay - 02 48 75 20 09 - 06 08 60 55 66